Essayage foot fetish

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Essayage foot fetishJ’ai toujours été fétichiste des pieds, dès mon plus jeune âge j’empruntais les chaussures de ma mère, talons, ballerines,mules. Plus tard je me masturbais régulièrement en regardant les revues féminines de ma femme.Je vivais en province, puis j’ai décroché un job à Paris et ne pouvant déménager à Paris je louais un studio et restais célibataire en semaine. Très vite j’ai réalisé que je pouvais assouvir mes fantasmes et je me suis commandé sur le web de jolies mules à talons vernies, une paire de ballerines et des vernis à ongles pour mes orteils. Tous les soirs je me déshabillais et posais devant ma glace en me caressant. En parallèle je m’exhibais sur le web et communiquais avec moult travestis et fétichistes. Ma garde-robe ‘de sexe’ ne cessait de croitre, j’achetais des bas , des collants, des sandales et toujours des ballerines qui sont pour moi le summum de la féminité.Puis j’ai découvert la webcam et j’ai pris du plaisir à m’exhiber devant d’autres.. De voir mon correspondant se masturber en me regardant m’excitait de plus en plus, je rêvais de trav qui jouissait sur mes orteils (vernis!).Puis je fis la connaissance sur le web d’un trav italien, Luigi, dont les photos et videos me mettait dans un émoi indescriptible. Il montrait de jolis pieds très féminins, les orteils toujours vernis, et avait une belle collection de ballerines, sandales et mules ouvertes. Nous échangions beaucoup, et on se faisait des cams régulièrement. Ni sur les photos, ni sur les cams mon italien ne montrait son sexe, au plus fort je ne voyais que son sperme arroser ses pieds ou ses chaussures. De mon côté je m’efforçait de montrer des plans avec mon sexe et mes petons, je me caressais ostensiblement devant l’objectif.Je réalisais alors que la vue d’un sexe masculin en érection güvenilir bahis m’excitait aussi….Un jour mon correspondant italien me fit savoir qu’il serait en voyage d’affaire à Paris et me proposait qu’on se rencontre. Je me trouvais pris dans le débat d’avoir une relation physique ou de continuer l’anonymat du web.Finalement j’acceptais et nous primes rendez vous un soir dans son hôtel, un hôtel de luxe dans le 7° arrondissement.Le soir, je pris une douche et me vernis les orteils, enfilais deux bagues à mes doigts de pied, puis je chaussais un collant chair qui laissait voir mon vernis. Je passais ensuite un string noir qui avait beaucoup de peine à contenir mon érection… Devant le miroir je me fis un petit plaisir pour calmer mon ardeur!Par dessus un jean et un pull et je chaussais mes chaussures de ville. Dans un sac de sport je fourrais mes ballerines et mes mules ainsi que nuisette , robe de chambre transparente.Me voici à l’hôtel, je me fais annoncer à la réception et monte dans les étages. Un peu nerveux je frappe à la porte.Luigi m’ouvre, et me fait rapidement entrer car il est vêtu d’un long peignoir en nylon noir, des dim-up chair brillants et chaussé de mules transparentes à très hauts talons laissant apparaitre ses jolis pieds vernis d’un rouge vif.Une fois la porte rapidement fermée nous sommes un peu gauche ,on se serre la main? on s’embrasse? Après une poignée de main gauche il me fait entrer dans sa vaste chambre , éteint la télé et me fait assoir dans le sofa.- Tu veux boire me dit il?- Volontiers , un scotch, … tu es ravissante , très sexy, mieux en vrai que sur le net!- Merci, me répondit il, en pointant sa mule dans ma direction, tu aimes?- J’adore…veux tu que je me mette en tenue?- Pas tout de suite car j’ai commandé une collation au room service et j’aimerais türkçe bahis que tu reçoives le groom, je ne peux pas dans cette tenue…- Ou bien sur;Luigi nous sert deux verres et s’assoit sur le sofa qui et très large. Il se met en travers et pose une de ses mules sur les genoux. J’aperçois son sexe mi-dressé quand il écarte ses jambes. Je saisis son pied, embrasse doucement la pointe de ses orteils et le déchausse. Je masse doucement son pieds si féminin et le couvre de petits baisers. Je vois son sexe se dresser progressivement, il ferme les yeux. « Mmmmmm, ça fait si longtemps que j’attend ce moment… » me murmure il avec une pointe d’accent.On frappe à la porte « Room service »Luigi va s’enfermer dans la salle de bain, pendant que je reçoit le serveur qui amène une table roulante chargée de mets et une bouteille de champagne dans un seau. Je remercie le groom et lui donne un pourboire. Une fois la porte fermée, Luigi réapparait et me suggère de m ‘ « habiller », je file à la salle de bain avec mon sac. Je passe une nuisette résille, et chausse des sandales vernies noires, a brides très fines qui se lacent autour des chevilles, Luigi entre à ce moment et m’observe, son sexe long sort de son peignoir et j’ai son gland rose à la hauteur de mon visage. Je pose mes lèvres sur son bout et je le sens tressaillir. Je suis excitée comme une folle et je dois écarter mon string pour laisser jaillir mon sexe turgescent. « Très sexy tes sandales, j’adore les anneaux aux orteils! » me dit Luigi et je luis pointe une sandale en remuant mes orteils. il caresse doucement son sexe et je ne puis que faire de même. Il me prends par la main et m’amène devant le grand miroir de la chambre, cote à cote , nous nous mirons , jouant de nos pieds, sa main saisit doucement son sexe et je fais de même en güvenilir bahis siteleri retour. Nous nous branlons doucement au même rythme, c’est délicieux et terriblement érotique. Il se débarrasse de ses mules d’un coup de pieds,: – faisons des essayages veux tu, nous avons la même pointure si je me souviens… dit il.- avec grand plaisir » repondis-je- essayons des ballerines, toi les miennes et moi les tiennes!C’est un de nos fantasmes communs, les ballerines. J’ai sorti deux paires de ballerines de mon sac, quant à lui, il m’a ouvert sa valise ou une demi douzaine de paires étaient bien rangées. Pour les essayer j’enlevais mon collant et Luigi me dit 3j’ai mieux pour toi, pour nous.. » et il sortit de sa valises deux paires de bas résilles sans pieds. « Pour nos fantasmes , c’est l’idéal » dit il.Je pris une paire de ballerines rouge vif, très échancrées qui laissaient apparaitre la naissance de mes orteils, je me mis devant la glace et m’observait tout en me caressant doucement.Luigi avait chaussé mes ballerines dorées, très souples , qui laissaient transparaître la forme des pieds à travers le cuir fin. Il me rejoint devant le miroir. On posait ensemble, pointant du pied, entrant et sortant nos pieds des ballerines. Luigi me prit par la main, et me conduisit sur le sofa. Il s’agenouilla et sortit de sa valise de multiples paires de chaussures.Il me déchaussa délicatement et suça mes orteils, puis me chaussa de diverses ballerines, mules sandales. Son rituel m’excitait: il me déchaussait, prenait mon pied, frottait son gland sur ce dernier, puis me passait une autre paire. Je me branlais de plus en plus fort . Finalement il me déchaussa, se déchaussa et s’assis en face de moi sur le sofa. De ses pieds nus il saisit mon sexe, en croisant nos jambes je réussit à lui faire de même et nous nous branlions mutuellement avec nos petons si féminins. Je n’ai pas pu tenir et j’ai joui sur ces pieds, couvrant le vernis de ses orteils de ma semence. Il jouit à son tour presque immédiatement sur mes pieds.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir