Confession d ‘un hetero flexible: Histoire 2

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Confession d ‘un hetero flexible: Histoire 2Depuis quelques temps, je ramais a nouveau niveau boulot. Je trouvais pas grand chose. Je continuais a voir ma copine régulièrement… On avait depuis la fin de la rupture, trouvé un renouveau sexuel. On était reparti dans nos délire de baise un peu partout… J’étais toujours a loger chez mon pote… Toujours pas économiser assez d’argent pour me prendre un appart seul. Un soir, on décidait de sortir dans une boite qui se trouvait en Ardennes… Hors de question que je prenne mon tas de ferraille sans papiers… On prenait le train. Arrivé sur place l’endroit était plutôt sympa. Au fil de la soirée, je commençais a discuter avec une fille, tout juste 20 ans, un peu boulotte, je les attiraient mais ça me déplaisait pas. J’avais sucé un mec y a quelques temps mais je n’avais jamais trompé ma copine et je ne pouvais considéré le mec dans la cave comme une tromperie, puisque nous étions pas ensemble a ce moment la. Je n’avais jamais eu envie de la tromper en fait… Mais cette nuit la, les choses étaient différentes. Je me suis dit “Pense au mal qu’elle t ‘a fait et baise cette fille qui est devant toi” Mauvaise le raison le mal qui a été fait… Quand on se remet avec quelqu’un, faut le faire a fond et sans rancunes, sinon ça ne durera pas. J’embrassais la fille devant moi sur la piste de danse , elle me demanda de sortir faire un tour. C’était une Française, elle était la pour l’été et bosser dans un hôtel de la région. Elle était garée un peu plus loin, on prenait place, elle démarrait pour aller dans un coin tranquille. Une fois a l’arrêt, on discutais 2 minutes avant de nous sauter dessus. Elle m’embrassait très nerveusement, je pouvais sentir son désir. je touchais allègrement ses seins de bonnes tailles… elle caressait ma queue a travers mon jeans… Je déboutonnais le siens et je glissais ma mains directement dans sa culotte pour toucher sa chatte déjà bien humide. Elle trémoussait de plaisir, sortant ma queue également pour bien la branler. J’avais envie de la baiser mais je voyais bien que ça allait être compliqué dans cette voiture. Elle se coucha un peu plus sur son fauteuil pour être en position de me sucer. Elle prit ma queue en bouche et se mit a pomper. Dans cette position, je passais ma main dans son pantalon en direction de son cul. J’étais bien installé 😉 Bien assis, ma queue dans sa bouche, un doigt entrant dans le trou de sa chatte par derrière. C’était une bonne petite salope qui savait sucer. Elle regarda l’heure, fallait qu’elle soit rentrée dans 20 minutes alors elle accéléra la internet casino cadence pour me faire éjaculer. Au moment de jouir, je sortais ma queue de sa bouche mais elle la repris aussi tôt et je lâchais mon sperme dans sa bouche. Elle se redressa la bouche remplie et je m’attendais a se qu’elle crache dehors mais a ma grande surprise, elle avala le tout… “Mmmmm, tu reviens la semaine prochaine, on ira a ma chambre , j’ai envie que tu me baises”” Biensur, je serai la samedi prochain”A l’époque, pas de téléphone portable, pas d ‘internet, pas de réseaux sociaux. Je n’y suis pas retourné la semaine suivante, je n’ai jamais revu la fille… j’ai passé la semaine qui avait suivi cette aventure a m’en vouloir un peu… J’avais trompé ma copine mais au final, je ne me disais pas merde, je l’ai trompée mais plutôt, merde, j’ai finalement fait comme elle et maintenant je suis pareil. Sauf, que moi, je l’avais trompée sans lendemain alors qu’elle m’avait quitté pour un autre… Je me contentais de la tromperie parce qu’elle était sortie avec le gars le soir avant de me le dire et donc, c’était une tromperie. Je décidais de ne rien lui dire…La fin de l’année arrivait, elle était a l’université mais n’avait pas réussi son année, elle décidait alors de changer d’unif’ a la réputation d ‘être moins “haut niveau”. Un soir, on était avec une bande de pote a discuter de tout et de rien tard le soir. La chaleur de l’été prolongeait les petites soirées discussion en extérieur. Dans le groupe, il y avait une fille que tout les mecs voulaient se taper. Elle était pourtant pas spécialement canon mais elle attiraient tout le monde, même pas une petite réputation de chaudasse et pire, elle était avec un mec depuis 5 ans. Pourtant cet été la, un rapprochement s’opérait entre elle et moi. Un ami du groupe avait rencontré une fille qui vivait avec sa mère dans une maison pas loin , des gens cool et ouvert d ‘esprit, la mère s ‘en fiche qu’on débarque chez eux et qu’on passe la soirée ou la nuit. Voila qu’on se retrouvait a 5 dans le salon de mère et fille… Le pote qui nous avait emmené ici monta avec la fille, la mère allait se coucher aussi, mon pote de la cave rentrait sans son antre et moi je passais la nuit dans le canapé avec miss sérieuse. Couché l’un a côté de l’autre, elle me posait des questions sur ma copine… T es aussi avec depuis longtemps ? Ça marche bien ? Pourquoi elle est jamais la avec toi ? Ben oui c’est vrai, on se voyait souvent qu’en journée, ses parents ne voulant pas trop qu’elle sorte ou qu’elle dorme ailleurs… Au fil de la nuit, canlı poker oyna on se retrouvait dans les bras l’un de l’autre a s’embrasser simplement, sans aller plus loin. L’étonnement du pote qui avait passé une partie de la nuit a baiser la fille de la maison en nous voyant, nous, couché l’un contre l’autre dans le canapé… Elle la sérieuse et moi le mec en couple de longue durée également. Quelques jours passèrent ou je passais mon temps avec ma copine sérieuse, faisant semblant de rien quand son mec venait la voir… je n’avais pas vu mon officielle depuis un moment avec les examens… je l’appelais d ‘une cabine et elle me demanda de passer le soir, ses parents étaient absent jusqu’au lendemain, we a la mer. Dans la soirée, mon tas de ferraille était a l’arrêt et garé mais une patrouille de police qui passait par la, décida de faire un contrôle. Et bien sur, au vu des fausses plaques que j’avais fait faire, la voiture fût embarquée… Heureusement, j’avais balancé les clefs en voyant les flics tourner et heureusement encore, je n’avais rien laissé de compromettant a l’intérieur. Les policiers nous posèrent des questions vu qu’on discutait pas loin mais ne firent pas plus d ‘histoires, on ne savait pas a qui appartenait la voiture. Me voila a pied, sans un bal’ en poche et je dois aller voir ma copine qui habite a 15km. C’est parti pour une longue marche et je vais être en retard. Je prend le bus jusqu’au possible puis je marche, sous la pluie, sous un déluge…J’arrive avec 3 heures de retard, trempé… Bien sur, je ne vais pas dire qu’on m’a enlevé la voiture… Je vais pas avouer que je roule sans papiers valable depuis un moment… Je dis qu’elle est en panne et fichue. L’excuse passe, heureusement, ma sérieuse non officielle m’a quand même chauffé et je n’ai pas encore pu la baiser avec son mec qui passe souvent… Pour la première fois, mon officielle va en quelque sorte, devenir un vide couilles. Elle m’a pas vu depuis quelques temps aussi, elle est chaude… Elle a trouvé une vieille K7 de son père avec un vieux film de cul a la con… On se matte le film , je suis dans le canapé, elle est assise entre mes jambes, bougeant légèrement le cul pour frotter ma queue a travers mon pantalon. Elle se penche en arrière pour m’embrasser, je lui prend les seins, elle chauffe a mort, remuant plus fort le cul, frottant plus fort ma queue qui est dure comme de la pierre. Cette nuit, elle va prendre cher. j’enlève son chemisier, je degraffe son soutif’ et je malaxe ses seins, passe une main sur sa chatte, je sens la chaleur a travers poker oyna son pantalon, elle se lève, l’enlève et se mets a genoux entre mes cuisses… Elle sort ma queue et me suce langoureusement. Je laisse sortir un…” Suce salope, suce bien “”MMMM j’aime que tu me parles comme ca” Elle me pompe comme une vraie chienne en me regardant dans les yeux avec ses gros seins qui balancent…Elle me prend par la main pour aller en haut dans la chambre, elle a un lit d ‘une personne et m’emmène dans le lit de ses parents, le truc de fou ce produit… Je la couche sur le lit, je lui bouffe sa chatte jusqu’à ce qu’elle en jouissent , je la retourne pour la mettre a 4 pattes et la devant moi, sur la table de nuit, un cadre avec une photo de ses parents a la plage, je matte sa mère en maillot de bain sur la photo, je suis dans son lit conjugal et d’un coup elle m’excite a mort… Je baise ma copine en levrette mais dans ce lit, j’ai l’impression que je baise sa mère et du coup je la défonce, je suis chaud a mort… Sa mère la boulotte qui fait la prude tout le temps, je m’imagine lui ramoner la chatte comme jamais… Je quitte pas la photo des yeux et je place ma queue dans le cul de ma copine… ” doucement, la dernière fois j’ai eu mal” J’entend plus rien, je sis bouillant, j’enfonce ma queue a fond… je lui donne des fessées violents, ma copine hurle. Je me dis que je dois arrêter mais elle m’hurle de continuer, elle voulait doucement et maintenant elle est aussi chaude que moi. Je la défonce comme une chienne, son cul est dilaté a mort , j’ôte ma queue de son cul , je l’att**** par les cheveux pour la retourner et je lui colle en bouche… J’ai dans l’esprit que sa mère va pomper ma bite qui vient de son cul, elle me la suce encore sans se plaindre… je la remet a 4 pattes et je me branle sur sur cul avant de cracher mon sperme sur son anus… On se couche l’un a côté de l’autre… On ne parle pas… Elle s’endors… Pas moi… Je suis chaud en pensant encore a sa mère… Je vais a la salle de bain, dans le panier, un soutif a sa mère… Je le prend, je le renifle, je bande… il a l’odeur de sa peau et de son parfum… Je me branle dessus, frottant ma queue contre le tissus et je jouis dessus, le soutif est couvert de sperme, merde… Je frotte comme je peux, et je le remet dans le panier, je vais me coucher… Le lendemain je rentre chez moi… A nouveau a pied mais c’est pas grave, ça me permet de penser a tout ça… Donc je sors avec une officielle, je la baise en pensant a sa mère… Et en même temps j’ai envie de baiser une non officielle chez une mère et sa fille a l’esprit libéré… De plus, y a pas si longtemps, je suçais un mec dans une cave… Au fait, j’ai toujours pas de boulot, toujours pas d ‘appart’ et plus de voiture… L’impression que quelque chose se complique…A SUIVRE

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir