Bourgeoises soldées (3)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Bourgeoises soldées (3)Ramenée chez moi, je m’empressais de prendre une douche. Avec une crème apaisante, je soulageais les brûlures dues aux multiples enculages que j’avais dû supporter. Mon mari rentra tard et il me trouva pimpante dans le salon de notre appartement. Cependant, il ne compris pas quand je trouvais une excuse bidon (j’ai mal à la tête !!) pour qu’il ne me fasse pas l’amour…Je me demande encore pourquoi je ne lui ai rien dit de notre mésaventure…J’étais très troublée par ce qu’il venait de m’arriver. Maman et moi avions été contraintes bien sûr mais nous avions également eu des orgasmes…une jouissance que je n’avais jamais ressentie jusque là…Epuisée, je me couchais de bonne heure et dormis d’une traite jusqu’au matin….En arrivant au lycée, une petite appréhension m’étreignait la poitrine. J’avais longuement hésité devant ma penderie le matin, me demandant comment je devais m’habiller. Je me souvenais des ordres de Mohamed qui m’avait demandé d’être sexy…Refusant d’abdiquer si facilement, je m’habillai d’une jupe à carreaux s’arrêtant juste au-dessus du genou, un haut blanc, des bas noirs et des escarpins à talons plats. Je traversais les couloirs me rendant dans ma salle de classe quand je tombais sur Mohamed et Rachid. Je blêmis en les voyants. Mohamed s’approcha de moi :- Comment t’es sapée !!! Tu te fous de ma gueule : on avait dis sexy ! T’as mis une culotte, je parie ? – Je vous préviens que je vais porter plainte si vous continuer à me harceler ! Lançais-je d’une voix que je voulais autoritaire.Mais Mohamed et Rachid ricanèrent :- Vas y porte plainte et demain ton mari et ton père auront les vidéos de vos exploits à ta mère et à toi ! Surtout quand tu jouis tellement que tu tombes par terre ! Alors ? Tu obéis ? Tétanisée, je ne pus qu’acquiescer…Rachid et Mohamed m’entrainèrent vers les toilettes.Mohamed sortit un objet de sa poche. Cela ressemblait à un œuf mais karşıyaka escort de couleur rose. J’écarquillais les yeux, ne comprenant pas…- Tu vas t’enfoncer ça dans la chatte, salope !!Je me sentis devenir rouge de honte…- Relève ta jupe !! aboya Rachid.Apeurée, je m’exécutais…Je soulevais doucement ma jupe dévoilant mes jambes…Arrivée à la lisière de la jarretière, je m’arrêtais…- Continue, connasse ! Fais voir ta culotte !Je soulevai la jupe laissant apparaitre mon string en dentelle …Je reçu immédiatement une violente claque sur les fesses et je dus l’enlever….Mohamed s’approcha de moi et m’introduisit l’œuf dans la chatte. Puis il sortit une espèce de télécommande de sa poche et me la montra, hilare….- Tu vas prendre ton pied ma salope !!!Il actionna un bouton et l’œuf se mit à vibrer dans mon intimité !!! C’était une sensation étrange de sentir ce corps étranger bouger dans ma chatte. Très vite, je ressenti une délicieuse chaleur dans mon bas-ventre. Rachid me dégagea les seins de mon haut et baissa les balconnets de mon soutien-gorge. Il me suça les pointes lentement, me les mordillant à peine. L’œuf continue de vibrer et je mouille comme une folle. Mohamed m’explique qu’il peut choisir la vitesse de vibration de l’engin et joignant le geste à la parole, il appuie sur un autre bouton. Immédiatement, je sens l’œuf vibrer de plus en plus vite. C’en est trop…Je me mords les lèvres en gémissant et donne de furieux coups de reins ; Mohamed passe sa main sur ma vulve et ramène ses doigts couverts de cyprine. Il me force à les nettoyer avec la langue et je m’exécute vilement. Il arrêta le moteur de l’œuf me laissant au bord de l’orgasme et je ne pus m’empêcher de pousser une exclamation de dépit. – Tu vas aller en cours, sans culotte et avec l’œuf dans la chatte. Je me mettrais au premier rang et je te ferais prendre ton pied en plein cours si je veux buca escort !- Oh non, non pas ça, je vous en supplie…Je suis affolée à l’idée de jouir en pleine classe devant mes élèves…Mais Mohamed et Rachid, impitoyables, me laissèrent seule dans les toilettes. Juste quand raisonnait la sonnerie annonçant le début des cours…Je marche maladroitement sur l’estrade. Gênée par l’œuf. Honteuse d’être sans sous-vêtement, je n’arrête pas de me demander, angoissée, si cela ce voit à travers le tissu de ma jupe…Au premier rang, Mohamed, Rachid et Brahim me dévisagent. Une lueur ironique dans le regard…Je suis en train de donner une explication à un élève quand je sens l’œuf se mettre à vibrer. Je sursaute et m’arrête net de parler. Je deviens toute rouge. Je continue de donner mon cours en balbutiant…- Ca ne va pas Madame ? Vous vous sentez mal ? – Non, non, ça va, merci. Les jambes flageolantes, je retourne m’asseoir à mon bureau. Il y a une ouverture dessous et l’on peut voir mes jambes. Certains de mes élèves ne doivent pas se priver de les mater du reste…Je donne un exercice à faire pour être tranquille. Mohamed se lève, me regarde dans les yeux et me tend un bout de papier. Horrifiée, je découvre le message…- Ecarte les cuisses que l’on voit ta chatte…Docilement, je m’exécute. J’écarte lentement mes jambes. Ma jupe s’est retroussée sur mes cuisses et l’on doit se rendre compte que je ne porte rien dessous si l’on se penche un peu. Je réalise, humiliée, que c’est ce que font plusieurs de mes élèves ! Mon Dieu ! Ils vont apercevoir ma fente !!J’entends des chuchotements et des gloussements…J’essaye de rester naturelle…La sonnerie retentit et je sursaute. Soulagée, je salue mes élèves qui sortent précipitamment. Sauf Rachid, Brahim et Mohamed…Brahim s’approche du bureau et me demande de me lever. J’obéis. – Soulève ta jupe !Il introduit un doigt dans ma chatte. – T’es trempée izmir escort bayan ma salope, une vraie fontaine !!!Les autres éclatent de rire. Mohamed a sorti un appareil photo numérique et il commence à me filmer malgré mes supplications…- Monte sur ton bureau. Ordonne Rachid. Je m’exécute et monte sur mon bureau. Je suis obligée de retrousser ma jupe au maximum dévoilant mes jambes gainées de bas noirs à mes trois élèves pervers. Il me demande de me mettre en position accroupie sur le bureau. Cette posture ne leur cache rien de mon intimité. Mohamed filme et Brahim prend des photos. Je dois sortir mes seins de mon soutien-gorge et je me retrouve la poitrine dénudée en pleine classe !Rachid actionna l’œuf et très vite je me mis à gémir. Je les supplie d’arrêter. – Ca va faire un film du tonnerre, lâche Mohamed, les internautes vont adorer…On m’oblige à changer de position et je me retrouve à quatre pattes sur mon bureau, le cul tourné vers la caméra, l’œuf vibrant toujours. Brahim m’enfonça un doigt dans le cul. Le faisant coulisser rapidement. Rachid fit le tour et enfourna sa bite dans ma bouche m’étouffant à moitié. Je lui suce le gland, le pompant frénétiquement. Brahim agite ses doigts de plus en plus vite et je gémis de bonheur. Rachid m’agrippe les cheveux et fait coulisser son membre entre mes lèvres. Il déchargea sa semence qui s’écoula dans le fond de ma gorge…Rachid retira ses doigts et me fit descendre du bureau. Il me retourna et me plaqua dessus, les seins écrasés. Il me pénétra brutalement, et me donna de violents coups de reins. Très vite, il joui et je sentis son sperme couler le long de mes cuisses. Mohamed réclamant sa part du gâteau mais continuant à filmer, je dus le rejoindre à quatre pattes, comme une chienne me lancèrent-ils, et je dus le sucer sous l’œil de la caméra qui me filme en gros plan, jusqu’à ce qu’il m’asperge le visage de foutre….Le portable de Mohamed sonna. Il vient de recevoir un texto. – Des nouvelles de ta mère, me lance t’il…Elle a bien bossé, elle nous a rapporté un max de fric…Va falloir t’y mettre toi aussi !Je baisse la tête, effondrée…Ma pauvre maman ! Qu’a-t-elle donc bien pu subir comme humiliations ?

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir