Baisée et souillée à la chaîne dans un camion – Fa

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Baisée et souillée à la chaîne dans un camion – FaJe porte juste un corsage blanc, une jupette noire, un porte-jarretelles et des bas (as usual). Patrick m’a pris un petit manteau. On ne sait jamais a-t-il dit.Comme souvent avec Patrick, je sais que nous partons pour une rencontre chaude, mais je ne sais pas où l’on va, je lui fais confiance. Mais quand nous nous sommes garés au milieu des camions sur ce parking d’autoroute ( pas si loin de chez nous), je me demandais un peu fébrile ce qu’il m’avait préparé.Avant qu’il ne descende de la voiture, il m’avait prévenu.- Çà va sans doute être un peu hard ma chérie, mais ne t’inquiète pas, je suis là.Avec ce qu’il m’a déjà fait faire d’autres fois, je ne suis pas très rassurée quand il me parle de hard. Pourquoi me prévient-il aujourd’hui ? Je suis à la fois excitée, mais angoissée. Il est devant la voiture, il téléphone en regardant alentour, il n’y a que des camions, et la station-service à 300 mètres. Puis il répond aux signes d’un routier qui vient de descendre de sa cabine, il va le voir. Je les vois discuter 5 minutes, puis il revient avec le camionneur, la quarantaine, en jeans et tee-shirt, pas vraiment un play-boy.Ils arrivent de mon côté, Patrick me fait signe de descendre ma vitre. Le routier se penche.- Alors c’est toi la petite bourge qui aime faire ta chienne ? Tu vas être servie ma salope. Fais voir tes nibards ! Il joint le geste à la parole, écarte mon chemisier (en faisant sauter un bouton…), glisse directement une main dans mon soutien-gorge. – Putain tu as de bons gros seins de laitière toi, j’ai trop envie de me branler dessus après t’avoir bien ramoné la chatte, fais la voir ta chatte. Il me fait écarter les cuisses, écarte ma petite culotte. – Ah c’est de la chatte de bourge ça, t’es toute épilée salope, alors que deux de ses doigts essaient déjà de se frayer un passage dans ma fente sans ménagement. T’as de la chance il y en a plein qui aime ça, je suis sur qu’elle sent bon. Fait-il en humant ses doigts. – Ahhh, de la chatte bien parfumée, tu vas voir elle va sentir la bite tout à l’heure, allez viens. Dit-il en me faisant signe de sortir. Je regarde Patrick qui me fait oui de la tête.Nous nous dirigeons vers l’arrière d’un camion dont il ouvre une des immenses portes.- Aller monte salope. Dit-il en me prenant sous les cuisses pour m’aider. Je me retrouve à quatre pattes dans la remorque sombre de ce camion, j’ai déjà filé un bas, mais ceci n’aura plus d’importance d’ici un moment je vais vite m’en rendre compte.Il monte avec Patrick- Allonge-toi salope. Fait-il en me montrant un carton par terre.Il allume une grosse lumière au sol et ferme la porte.Je m’allonge sur le dos. Patrick sort alors de sa poche des manchettes pour poignets et d’autres choses que je distingue mal.Il me les met et je sens très vite mes bras tirés güvenilir bahis en arrière derrière ma tête, on m’a attachée.Patrick est en train de mettre du gel sur ses doigts, il m’enduit la chatte et le cul en plusieurs fois, il s’y reprend en me mettant deux doigts bien profonds dans le cul en y tassant le gel. – Tu vas en avoir besoin mon amour…Ses mots m’inquiètent, Il est là donc j’ai confiance, mais vu son attitude et le fait qu’il m’a prévenu que ça allait être un peu hard auparavant, je suis un peu tremblante.Le téléphone du routier sonne- Oui c’est bon elle est là- …- T’inquiète elle est super bonne- …- Attends, je me la baise et je te rappelle, vous êtes combien ?- …- Super, et les autres arrivent aussi ?- ….- Elle va prendre cher cette salope, tu verras c’est une vraie bèssbège, trop bonne- …- Ok j’te rappelle- À nous deux ma salope – Tu permets fait-il ? en se tournant vers Partick qui acquiesce.Il est au-dessus de moi, il retire son pantalon et je le vois sortir sa bite, il se branle en se mettant à genoux au-dessus de mon visage – lèche mes couilles salope ! Je sens ses mains malaxer mes seins – Aller lèche mieux que ça je ne sens rien. Et il me pince un téton. Je me mets à lécher ses couilles et à les prendre en bouche, ma langue glisse vers son anus. Je sens que j’ai intérêt à le satisfaire sinon il risque de me faire mal, ça me fait peur, je cherche Patrick du regard, mais je ne le vois pas.L’homme me met alors sa queue dans la bouche de force, il se met en position et me baise la bouche, j’ai du mal à respirer, sa queue est énorme – Aller la bourge montre ce que tu sais faire !Alors que sa bite est devenue très grosse, je m’étouffe, je bave partout, j’en suis presque à vomir, qu’il se relève – Je vais t’enculer salope. Il met un préservatif, vient se mettre entre mes cuisses me soulève les jambes, j’ai les genoux à la hauteur des oreilles maintenues par une main et son épaule quand je sens son sexe me pénétrer l’anus d’un seul coup !Je hurle ! Il vient de m’enfiler sa grosse bite d’un coup, il met ses bras de manière à tenir mes cuisses relevées bien écartées et il me pilonne sans aucune retenue. Avec les miens attachés, je ne peux rien faire d’autre que subir. Je crie, je cherche Patrick du regard et je le vois se masturber, l’homme à l’air d’une vraie bête, il me crache maintenant au visage en m’insultant – C’est ça que tu es venue chercher salope, ça ne fait que commencer, tous mes potes vont de passer dessus, et les potes de mes potes, on va t’éclater la chatte et le cul. La petite plaisanterie dure une dizaine de minutes, il prend son sexe et le passe de mon cul à ma chatte et vice versa en continuant de m’insulter. Je commence à peine à m’habituer et à y prendre un certain plaisir qu’il sort de ma chatte, se branle et viens m’éjaculer partout sur le visage. türkçe bahis Je ferme la bouche et tourne la tête, mais il me la redresse en me tirant par les cheveux et finit en frottant sa queue gluante sur mon visage.- T’es qu’un sac à foutre salope – Fait pas ta petite sainte, tu vas aimer ça.- Elle est vraiment bonne ta chienne. Fait-il à Patrick, puis il prend son téléphone.- C’est bon vous êtes là ?- …- Ok, les autres arrivent quand ?- …- Dac, allez-y montez tous les 5, discret, tape à la porte et j’ouvre- …- Toc toc toc tocJe vois 5 hommes apparaître dans mon champ de vision, 2 jeunes la trentaine, 3 plus vieux la soixantaine.- Putain tu l’as démontée cette salope – Elle a déjà bien pris, elle sent le foutre – Ça va passer tout seul, tu lui as déjà éclaté le cul – j’ vais la déchirer cette vieille bourge – Moi je vais lui faire crier après sa mère– Elle est trop bonne cette pute, j’adore ses gros seins – Putain défoncer une bonne bourge de la haute comme ça j’adore, j’vais t’faire couiner salope, etc. Les réflexions les plus obscènes fusent, je ne suis pour eux qu’un bout de viande dans lequel ils vont se vider les couilles.- Attendez j’ai envie j’vais lui pisser dessus (et un des plus vieux sort son sexe).- Ah t’es dégueulasse, attends qu’on la baise d’abord- oh oui moi aussi, viens on l’inonde cette puteJ’ai a peine le temps de chercher le regard de Patrick que je reçois un jet de pisse continu au visage, je tourne la tête, je sens le jet d’urine partout sur mon corps, sur mes seins, sur mes cuisses, sur mon ventre, la pisse coule sur ma chatte et entre mes fesses, et un autre jet m’arrive au visage.- Vas-y ouvre la bouche la chienne, elle est bonne ma pisse tu vas voir – La pute elle aime ça je suis sur – Vous êtes des porcs les mecs on va puer la pisse en la baisant – Pas grave faut la souiller cette chienne, tu prends une douche là-bas après.Alors que les derniers jets d’urine finissent de me tremper, des mains me tripotent déjà, la chatte, les seins, l’anus, des doigts me pénètrent, on me prend la tête et une bite s’enfonce dans ma bouche, on me bascule sur le côté et une queue me prend déjà par derrière, l’autre s’active dans ma bouche, deux minutes après je prends déjà une giclée de sperme sur les seins – Ah la pute elle m’excitait trop cette salope. On m’essuie le sperme des seins avec une main et on me l’étale sur le visage.Tous me passent dessus, sur le dos à me baiser la chatte ou à m’enculer pendant que deux autres me tiennent les jambes, sur le ventre à me sodomiser pendant qu’on me fourre une bite dans la bouche.Je ne sais plus qui me touche, me pénètre, me tripote. Parfois j’ai des orgasmes rapides, puis une bite prend la place d’une autre. Le téléphone sonne… un autre homme arrive, d’autres se sont rhabillés et repartent.La porte du camion s’ouvre et se referme, güvenilir bahis siteleri parfois un homme vient se vider les couilles comme dans une poupée gonflable sans même me regarder, il baise juste un cul (et j’avoue que cela me fait jouir), parfois je dois sucer, parfois on vient se frotter et éjaculer sur mes seins et mon visage. On me repisse une fois au visage, mais en tentant de me maintenir la bouche ouverte, je recrache, je ne veux pas avaler, on m’insulte.Les hommes se succèdent, les bites se succèdent…Les allées et venues sont plus espacées, j’ai perdu toute notion du temps, un grincement de la porte du camion, une bite, pénétration d’un ou plusieurs de mes orifices, je n’oppose plus la moindre résistance, je ne crie plus, je suis résignée. J’ai perdu la notion du temps.Les hommes défilent, seuls ou par deux, je tente de prendre du plaisir quand on pénètre ma chatte ou mon cul pour profiter un peu de la situation dans laquelle je suis. Je me dis que cela va s’arrêter, mais je ne sais pas quand. Je ne vois plus Patrick, la lumière portative m’éblouit, je vois juste parfois passer des visages selon ma position et je sens des bites…je lèche quelques culs, je me laisse faire…Les bruits se sont estompés, j’entends Patrick parler avec l’homme, ce dernier sort, je vois le visage de Patrick près du mien, je le sens entre mes cuisses, je sens sa queue me pénétrer, il m’a pris par les cheveux, il me défonce la chatte sans me parler, il me sent, il me regarde droit dans les yeux « sale pute – salope- grosse chienne – vide couilles » Son regard est intense, ses coups de bite sont hard, mais ma chatte pourrait prendre n’importe quoi maintenant, il gicle, il se vide, il me remplit la chatte, il s’écroule sur moi en me disant « merci mon amour ».J’avais honte de retourner à la voiture, je n’étais qu’une serpillière à foutre et à pisse. Ma jupe trempée et sale, mon chemisier déchiré et humide, mes bas ruinés, ma culotte disparue, mon visage ou le maquillage avait dégouliné m’a fait peur en montant dans la voiture, j’étais lessivée, épuisée, démolie. Les bras de Patrick le meilleur refuge que je n’ai jamais eu.Nous parlons Patrick et moiCombien d’hommes y-at-il eu ? 17. Comment a-t-il réussit à organiser ça ? Comme d’habitude ma chérie. Si j’ai aimé ? Globalement oui, je suis heureuse d’avoir fait cela, mais je veux bien attendre un peu avant de recommencer à ce point là, c’était vraiment intense.Patrick m’a baisée à nouveau le soir après un bain plein de bulles dans lequel j’ai passé des heures. Je l’aime.Patriciaps : avant que les questions ne fusent- Non je n’ai jamais refait ça avec autant d’hommes à la chaîne, 17 est mon record. Je peux vous assurer que c’est très éprouvant physiquement.- Oui j’ai refais des expériences avec plusieurs hommes, mais pas autant, et pas dans ces conditions.- Oui j’ai aimé et je ne regrette absolument pas de l’avoir fait, surtout avec le recul aujourd’hui.J’apprécie vos commentaires sur les récits de mes aventures, n’hésitez pas. Les propos vulgaires et orduriers seront très appréciés.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir