Deuxième partie : Jacqueline devient accro au sexe

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

Deuxième partie : Jacqueline devient accro au sexeJacqueline va vite devenir accro à la sodo hard.Deuxième partie :Quelques jours après cette première expérience anale avec Jacqueline, je la recroiser au pub habituel. Je suis de plus en plus direct avec elle : « ça va ? J’ai beaucoup aimé l’autre jour, et toi ? », « oui moi aussi ». Je redirige régulièrement la discussion sur le sujet pendant la soirée pour lui rappeler que je lui ai pris les fesses et voir ses réactions. Elle rougit un peu au début. C’était peut-être la troisième, quatrième ou cinquième fois seulement que son petit trou était sollicité. Elle est encore un peu gênée sur ce sujet, pourtant très délurée pour tout autre discussion et pour faire la fête. Un moment très avancé de la soirée, elle me dit que ça va pas fort avec Jean et me dit qu’elle a plus envie de baiser avec lui. Étant donné qu’elle ne peut pas se passer de baiser …. ce soir, son apprentissage anal va se poursuivre ! A chaque fois que je la reverrais à part une fois, je ne prendrais plus que son cul et ce pendant environ 5 années, avec des périodes de pauses.Je lui glisse à l’oreille, tu viens chez moi après ? « Ok »Avec mes questions concernant la sodomie de l’autre jour et mes allusions à son petit trou, il est bien qu’elle accepte de venir parce qu’elle veut que je lui reprenne le cul pour parler clairement. J’ai une érection déjà dans le bar rien que de penser à ses fesses bien écartées tout à l’heure. Sandrine passe au pub ce soir là. Je n’ai pas parlé d’elle jusque là, pendant cette période d’environ 5 ans, j’ai alterné entre Sandrine qui me suçait et Jacqueline que j’enculais, pas ensemble, mais que demander de mieux !! Elle fréquentait le même pub, je devais jongler et faire attention pour garder ces deux opportunités intactes. Quand j’avais le choix, je choisissais toujours Jacqueline. Pour autant, j’ai passé des moments de jouissances très fort avec Sandrine. Avec elle, je n’ai jamais rien fait d’autre que lui doigter la chatte et le cul pendant qu’elle me suçait ou sinon, c’était que la pipe. Sandrine était une suceuse ! Elle ne voulait que cela. Elle me disait, j’adore sucer. Alors je lui répondais, et bien suce. Parfois je lui baisais la bouche très hard, je la faisais canlı bahis sucer n’importe où, dans l’ascenseur, dans le couloir, dans la voiture, une fois même au milieu de la route en bas de chez moi, l’éclairage publique était éteint, pas de lune, nuit noire, très excitant de se faire sucer au milieu de la route et au milieu des immeubles. Une fois au bout de ma queue, elle était heureuse de me sucer, me lécher, me gober les couilles, je lui ai appris à cracher sur ma bite aussi. Plus hard, une fois, j’étais assis dans mon canapé, elle était agenouillée entre mes cuisses et me suçait avec avidité, je l’ai arrêté et lui ai dit d’ouvrir sa bouche, elle a immédiatement compris ce que je voulais faire et s’approcha davantage pour que je lui crache dans la bouche, ensuite elle a repris ma queue et ainsi de suite, je m’amusais à lui cracher dans la bouche dans le meilleur des cas(un peu sur le visage aussi) et lui disais de baver sur ma bite. Hummmm quel régal. Que c’est excitant quand une femme est entièrement soumise au plaisir de l’homme.Après cet parenthèse, revenons au cul de Jacqueline !! En fin de soirée, je lui disais, on se rejoint chez moi. En route, 5 bonnes minutes après on était arrivé. Pas de dernier verre, direct au lit, et direct action, rapidement déshabillés, une rapide embrassade et elle se met en position : à quatre pattes, même pas besoin de lui dire, elle sait ce que je veux, et si elle est là….. cette fois, pas plus de préparation qu’une bonne lubrification. Contrairement à Sandrine, Jacqueline n’est pas trop pipe, elle ne m’a pas souvent sucé, par contre, j’adorais finir dans sa bouche et sur son visage. Elle a le don de bien présenter son cul, bien cambrée, bien tendu. Dans cette position, ses petites fesses sont grandes ouvertes sur son œillet, je lui caresse un peu la chatte pour récupérer de la cyprine afin de lubrifier son anus qui frémit à mes premières caresses du bout des doigts, un peu de salive en plus, et je commence à frotter mon gland sur son anus, que c’est excitant. Je salive plusieurs fois et me branle pour bien faire gonfler mon gros gland. Plus qu’à pousser, ce moment est formidable, sentir la résistance à la pénétration, et voir et sentir le mon gland passer avec bahis siteleri un grand soupir de Jacqueline que je commence à pénétrer. Elle sait se laisser prendre, elle se détend d’elle même. Autant sa rondelle est toujours très serrée, autant elle se dilate ensuite rapidement. Cette fois, je l’encule et ajoute la parole au geste : « Tu la sens ma queue ? », « ouiiiiii », je tape dans ses fesses, elle râle plus fort, que de plaisir, son trou est bien ouvert, comme toujours, je sors et rentre pour profiter de sa rondelle de plus en plus ouverte, Hummmm que c’est bon. Elle se lâche déjà plus, les fois suivantes, je commence un petit jeu que j’adore. Quand je la sens folle de plaisir, je lui demande systématiquement : « elle est où ma queue ? » au début, je devais répéter plusieurs fois « alors, elle est où ? »« dans mon c… »« où ça ??? J’ai pas entendu »« dans mon cu…. »« Plus fort, je ne t’entends pas, elle est où ma bite »« Dans mon cuuul ! »« Oui, elle est dans ton cul et elle est bien dans ton cul et je fais quoi ? »« Euh je sais pas »« Je fais quoi dans ton cul ? » en lui mettant un grand coup de bite« Tu m’encu… »« Plus fort, j’entends pas »« Tu m’encule !!! Oui, tu m’encule »Ces gémissements, ses râles devenaient plus fort à chaque séance. Plus je l’enculais et plus elle exprimait son plaisir intense, aussi bien par sa respiration, ses râles que verbalement. Par la suite, je n’aurais même plus besoin de lui demander, d’elle même, elle disait haut et fort : « j’aime que tu me mettes ta bite dans le cul, encule moi, j’aime que tu m’encule !! » et plus même : « je suis une salope, dis-moi que je suis une salope, j’en suis une »Souvent ça commençait par des sms, puis on s’appelait et ça finissait par un bon coup dans le cul. Je la préparais plus que sommairement, je forçais un peu et sa rondelle s’ouvrait de plus en plus aisément et de plus large. Je lui ai mis quatre doigts, la main à plat une fois avec une facilité déconcertante, d’autant que sa chatte était plus serrée. Je me souviens une fois d’un lendemain, elle me téléphone, j’avais envie, je lui demande pour recommencer le soir même. Elle me dis qu’elle a mal au cul. Je lui demande si c’est toujours comme ça. Elle me dit, ça dépend, plus ou bahis şirketleri moins, oui. Je lui demande si elle a mal quand je l’encule, elle me répond non, au contraire, seulement le lendemain. Elle refuse de venir pour un deuxième soir de suite mais me dit demain, c’est d’accord. Elle en avait de plus en plus envie.Jacqueline a un très petit cul et pourtant, c’est l’anus le plus dilaté que j’ai pu voir. Je savais en jouant avec mon gland l’ouvrir à tel point que je pouvais entrer dans son cul sans toucher les bords de sa rondelle béante. Un soir, elle ne voulait pas venir parce qu’elle avait ses règles. Raison de plus lui dis-je. Elle s’exécuta. Une heure après, elle était en position, et je forçais sa rondelle avec mon gland. Ce soir là, alors que son trou était bien ouvert au point de rester béant quand je retirais ma queue, je lui crachais dans son trou et remettais ma bite d’un coup, quelle belle cible !! Elle mouillait déjà du cul, j’en rajoutais. Elle me dira après qu’elle n’aime pas que je lui crache dans le cul comme ça, elle me dit que ça fait trop pute. Je durais de plus en plus longtemps, je me reteins d’ejaculer dans son cul et lui proposais ma queue à sucer. Elle a refusé, je peux comprendre, du coup , je suis allé à la salle de bain pour me laver le sexe, et une fois revenu, je me branle pour bien redurcir, je lui donne à sucer, j’avais à nouveau envie de l’enculer mais je reviens sur ma première intention, j’ai beaucoup de jus, je veux lui en mettre partout. Elle est allongée, je suis au dessus d’elle, quand le jus monte, je lui dis d’ouvrir sa bouche qui n’en prendra que peu. Grosse faciale !! « Tu exagère, tu aurais pu éjaculer dans ma bouche au lieu de m’en mettre partout ». « Désolé, j’ai essayé de viser mais j’ai raté lol ».Jacqueline était devenu une femme anale. Elle disait maintenant haut et fort : « encule moi, j’adore quand tu m’encule », « défonce moi le cul, ouiii, plus fort……. ». Elle m’appelait pour que je l’encule. Que demander de mieux ?Elle m’aimait plus que cela, je l’avais prévenu qu’il n’y aurait que du sexe. Elle s’est mise avec un mec avec lequel elle est toujours. Pour autant j’ai continué de l’enculer régulièrement, d’autant que son nouveau compagnon ne l’enculais pas. Elle me voyait pour que je lui défonce le cul.Dans une troisième et dernière partie, je vous raconterais une histoire très originale où j’ai enculé à deux reprises Jacqueline dans des conditions très particulières.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir