Chantal, la sœur de Marilyn. Ch. 7

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Chantal, la sœur de Marilyn. Ch. 7Chapitre 7 : Chantal et son nouveau jouetEn arrivant à la maison je me suis écroulé et j’ai dormi plus de 2 heures. C’est Chantal qui me réveille avec un gant froid sur le front. Je suis à poil dans mon lit et je ne me rappelle même pas si c’est moi qui me suis déshabillé ou si Chantal m’a aidé.Elle a probablement pensé que j’ai eu un accident vasculaire cérébral ou quelque chose du genre et cette pensée a traversé mon esprit car malgré cette sieste je me sens éreinté.- Tu m’as fait peur, Tonton. Je ne voulais pas te réveiller, mais j’avais peur que tu ais quelque chose de grave.- J’ai dû prendre un coup de chaud. Ou un coup de … chatte en chaleur… d’excitation. C’est passé, je me sens mieux.- Amusant… dit Chantal.Et je sens sa main glisser vers le bas de mon ventre et caresser ma bite.- Tu me permets de jouer avec mon jouet préféré ?Décidément, elle est incorrigible et insatiable !- Chérie, j’aimerais bien te regarder jouer, mais mon sexe est mort.Chantal fait la moue une minute, tirant sur ma bite toute flasque. – Je sais ce qu’il te faut. Lève-toi !Et sans énergie je la laisse me conduire, tout nu, dans la salle de bain.Chantal fait couler un bain et ajuste la température à mon goût et quand je suis dans la baignoire, elle retire ses vêtements et se coule dans l’eau avec moi.- Humm, c’est un peu étroit ici… Mais ça ira. Maintenant tu me laisse faire, Tonton.Déclare Chantal en commençant à savonner mon dos.Je dois admettre que ça me fait du bien et ça me détend quand je sens les mains de Chantal masser mon dos.- J’aime bien le bas de ton dos poilu,Dit-elle en passant ses doigts dedans.- Je dirais même que j’adore. Et tes fesses sont mignonnes, mon Tonton… Elles sont douces et fermes et mes doigts sont bizarrement attirés par la fente naissante de tes fesses.Les mains de Chantal s’activent sur mon cul et quand elle essaye d’écarter mes fesses je la laisse faire et j’écarte mes jambes largement pour récompenser ses efforts.Son lavage ou plutôt son massage devient très intime, car après avoir lavé la fente entre mes fesses et jusqu’à mes couilles, je sens Chantal qui tourne son doigt autour de mon anus. Avec son corps humide penché sur le mien, elle glisse lentement son doigt dans mon cul que je lui offre sans aucune résistance.- Huuummm, c’est bon… n’est-ce pas Tonton ?Cette petite cochonne me demande ça en faisant aller-venir son doigt dans mon trou du cul et je grogne un « ouiii » en m’accrochant aux bords de la baignoire.- Paul aime bien que je lui fasse ça. Tout ce qu’il a en tête c’est le cul. Le mien ou le sien. Je parie que si j’avais une bite, il me demanderait de lui baiser son cul.Encore ce Paul. Le copain ou ex-petit ami ou quoi que ce soit, revient encore dans la conversation et j’ai une pointe de colère en pensant que ma nièce lui fait ça aussi.- Toi aussi tu aimes ça, hein, Tonton.Dit-elle en me donnant une tape sur ma bite qui reprend vie.- Le vendeur güvenilir bahis du sex-shop nous a dit que nous aimerons notre nouveau jouet. Tu crois que tu l’apprécierais si je le mettais dans ton petit trou ?- Je ne crois pas, grognais-je. Garde ce jouet pour toi.- Nous verrons bienRépond Chantal en retirant son doigt hors de moi et je l’avoue, à mon grand regret, car j’ai instantanément une impression de vide et de manque.Sa main att**** mes couilles, et elle nettoie complètement mon scrotum. Sa main est très agile et à chaque passage, elle tripote mes boules et malgré mon après-midi bien remplie, ma bite se remet assez bien.Elle se place devant moi et elle rit en regardant ma bite se balancer à la surface de l’eau. S’asseyant entre mes jambes avec les siennes autour de moi, elle savonne ma queue devant son beau buisson détrempé. Ses mains et ses doigts frottent ma queue sur toute la longueur de mon sexe et je ne peux que gémir de plaisir.- Tu es un homme incroyable tonton,Déclare Chantal, me regardant dans les yeux tout en caressant ma bite.- Je ne savais pas à quel point c’est bon d’être avec homme, un vrai. Ne pense pas que j’ai envie de me remette avec les garçons de mon âge après cette expérience.- L’avenir nous le dira, ma puce.- Quand je pense que j’avais un peu peur de toi. Maintenant j’aime mon ours poilu et je ne pourrais plus me passer de toi, Tonton.Nous avons réussi à sortir de la douche avant que l’eau se refroidisse et que j’ai un orgasme sous sa main perfide. J’ai eu droit à un séchage très intime de la part de ma nièce chérie.À genoux, en face de moi, ma bite en pleine érection qui tremblote devant son visage, elle essuie tendrement avec la serviette mon scrotum gonflé.Je la regarde faire et Chantal, doucement, en tenant mon sexe dans la paume de sa main, me regardant presque timidement, laisse courir son doigt sur la veine sinueuse tout du long sur ma queue tendue.Pinçant un peu ma couronne, la langue de Chantal danse autour de la fente de mon méat en essayant de pousser le bout de sa langue à l’intérieur de cette ouverture très sensible, avant de donner sur le bout de ma bite un baiser et de se remettre sur ses pieds.- Tu vois, Tonton, que ce n’est pas mort…Me dit ma nièce avec fierté.- Je serai dans ma chambre si tu as envie de t’amuser avec moi… ajoute-t-elle.Je n’ai pas déboulé immédiatement dans la chambre de Chantal après notre douche, car j’ai un peu la gorge sèche et je suis allé boire un coup dans la cuisine.Cinq minutes plus tard, je me retrouve devant sa chambre pour voir que cette charmante et si vicieuse gamine n’a pas trouvé utile de mettre quelque chose sur elle. Elle est allongée sur son lit avec la boîte du nouveau jouet que je lui ai offert. Moi aussi je suis nu et je vais m’asseoir sur le bord du lit à côté de Chantal.Vous imaginez le tableau : Un vieux bonhomme âgé de 55 ans, se promène cul nu avec sa queue qui se balance entre ses jambes tandis qu’une türkçe bahis jeune fille est assise dans son lit, elle aussi toute nue, entrain de lire les instructions pour utiliser son gode. Je pose ma main sur le mollet de Chantal. Sa peau est douce et lisse et pas si pale que lorsqu’elle est arrivée ici. Ses bras et ses épaules ont pris également de belles couleurs, ce qui rehausse sa beauté juvénile et bien que je sais que les rousses ne peuvent pas vraiment bronzer, elle paraît moins fragile et plus en forme.- Veux-tu que je te le déballe ?Ma jolie puce hoche de la tête et après une brève lutte avec la coque en plastique, je tiens le gode en main. Il fait environ 23 cm avec la base contenant les piles et la pointe de cette belle fausse bite à une courbure qui me rappelle mon nœud.Je place les piles et poussant le petit bouton j’entends un léger bourdonnement.- Ooh, ils ont fait des progrès… j’en ai connu des plus bruyants !- Tu as déjà utilisé un vibromasseur, Tonton ?Me demande Chantal qui me regarde tenir le gode vibrant.- Il y a longtemps, ma puce, j’étais beaucoup plus jeune. À l’époque il était de couleur ivoire et la moitié de cette taille. C’était en plastique dur, trop dur, froid, pas aussi beau et réaliste que celui-ci. En fermant les yeux je pourrais presque croire que j’ai une belle queue dans ma main.Celle-ci est faite dans une matière souple et douce avec une âme semi rigide. Quand je presse un bouton sur sa base, la partie terminale, le gros gland, s’agite de droite à gauche en plus des vibrations.- Tu veux l’essayer sur moi, Tonton…Déclare Chantal, les yeux brillants de désir, les cuisses bien ouvertes, ses doigts écartant sa toison de poils roux pour m’offrir son sexe rose et luisant…-Bien sur ma chérie. Je ne peux refuser une telle demande.Et je place le bout de la fausse bite entre ses lèvres entrouvertes.- Mais avant tu n’as pas quelque chose à me dire, mon bébé…- Comme quoi, Tonton ?- Qu’as-tu dit à Colette quand tu es retourné la voir avant de sortir du magasin ?- Huumm, rien tonton… mais cette fille me plait.- Vraiment ?Et j’appuie le gland vibrant sur ses lèvres déjà humide.- Ooooohhhh, gémit Chantal en regardant entre ses cuisses et avançant ses hanches vers moi pour mieux sentir le bout du gode.- Chantal, plus tu en diras à ton Tonton plus je m’occuperais de ta belle chatte avec cette chose.Et j’enfonce le gland du gode entre ses lèvres avant de le retirer.- Tonton ! S’il te plait…- Oui, alors ?- Je lui ai dit… que tu allais me baiser derrière le magasin.- Petite salope !Et j’enfonce la moitié du gode dans sa chatte pour la faire gémir et je le retire.- Tu as pris des risques. Et si elle avait appelé les flics ?- Oui, je sais… mais je voulais la rendre jalouse.Je glisse le gode de nouveau dans sa chatte mais cette fois je vais le plus loin possible. Chantal se cambre de surprise et ferme ses yeux pour apprécier, en geignant, cette pénétration nouvelle.- Oooh… güvenilir bahis siteleri ma petite cochonne a l’air d’apprécier son nouveau jouet.Chantal hoche juste de la tête et ses mains att****nt ses petits seins pour serrer sauvagement ses tétons dressés. Ma bite est de nouveau en érection car j’ai toujours aimé regarder les filles jouer avec leurs seins pendant qu’elles se font baiser.- Et pourquoi penses-tu qu’elle serait jalouse ?- Je me suis dit que tu l’avais déjà baisée en voyant la façon que tu la regardais.Je dois avouer que dans mes rêves, je l’ai baisée cette belle vendeuse. J’ai même éjaculé avec la vision de cette beauté plantureuse dans ma tête.- C’est vrai qu’elle est désirable. Alors comme ça tu lui a dit que tu allais te faire baiser en sortant du magasin…- Ouiiiiii, dit-elle en grognant quand je frotte la tête du gode sur son clito.- J’ai entendu la porte de derrière alors que nous étions en action, dis-je- Moi aussi.- Tu penses que c’était elle … ou … quelqu’un d’autre ? On ne peut pas dire qui nous a vu car tu étais baissée et moi derrière entrain de bourrer ta chatte.- Oh, mon dieu ! Léon, le vieux !Geint Chantal, ses jambes écartées autant qu’elle peut et les cuisses frémissantes.- Tu crois que c’est lui qui nous a vus ?La pensée de ce vieux cochon regardant Chantal se faire tringler n’est pas fait pour perdre mon érection.- Non, ma puce, mais vu la façon qu’il te regardait dans le magasin c’est excitant d’imaginer que c’était lui qui nous matait avec sa bite à la main.- Beurk ! Il est trop moche !- Alors disons que c’est Colette. Elle est jolie n’est-ce pas ?Chantal ne répond pas car à force de faire aller venir le gode dans sa petite chatte elle se tortille dans tous les sens en haletant. Puis entre deux gémissements- Tu l’as baisé Colette… j’en suis sûre !Dit-elle en avançant sa chatte pour prendre le plus possible le gode en elle.- Jouis, ma puce, jouis, on verra après…Les yeux révulsés, elle semble au bord de la folie et j’ai peur de l’avoir excitée trop longtemps et trop loin. Il faut la finir.Je plonge entièrement le gode et j’appuie sur le bouton qui déclenche le gland tout en frottant son clito avec mon pouce.Chantal pousse un glapissement et son bas ventre devient fou, sursautant à chaque mouvement du gode que je déplace dans sa chatte dégoulinante de jus.Elle se baise elle-même comme une folle pendant que je continue d’exciter sa chatte de mon autre main. Une dernière fois son corps se tend et se cambre et dans un hurlement qui n’en finit pas, elle s’écroule sur le lit, le corps convulsé par des spasmes de jouissance. Je perds le contrôle du vibro qui est éjecté de sa chatte qui crache, comme un volcan en éruption, un jus qui éclabousse mon bras et ma poitrine.Chantal n’arrête pas de gémir comme une femme possédée du démon, tandis que je continue d’abuser de son clito avec mon pouce.Quant-elle me supplie d’arrêter, je retire mes doigts de sa chatte et elle se met en position fœtale comme si elle voulait arrêter son corps de trembler. Je caresse doucement, tendrement, ses hanches alors qu’elle se calme et sanglote encore un long moment sous l’effet de son orgasme plus violant que d’habitude.A suivre

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir